philippefabry.eu, pour la formation en travail social


Philippe Fabry » Livres » Philippe Fabry : De l'enfant placé à l'enfant confié.

De l'enfant placé à l'enfant confié., par Philippe Fabry

L’organisation française de protection de l’enfance a une particularité qui apparaît avec force quand on la compare avec celle des pays voisins, « l’idéologie du retour » : quand un enfant est placé, un retour auprès de ses parents doit par principe rester possible, même quand il n’est pas réalisable, ou pas souhaitable, ou jamais prévu concrètement. Logiquement, il en résulte qu’un placement doit rester provisoire, même s’il dure de la naissance jusqu’à la majorité.
Ce fonctionnement a deux grands fondements : anthropologique, avec la norme de l’exclusivité du lien de filiation (un enfant ne doit avoir qu’un père et qu’une mère) et juridique (un placement ne doit être qu’une parenthèse dans la vie de l’enfant).
Dans les situations de placement durable, le prix pour l’enfant est une fausse stabilité car il est confié à une institution, l’Aide Sociale à l’Enfance, et pas à des adultes reconnus en tant que parents d’éducation (situation constitutive du confiage). Sa place est durablement provisoire, en famille d’accueil ou en foyer, ce que le passage à la majorité révèle souvent brutalement.

De l'enfant placé à l'enfant confié., par Philippe Fabry [1ère de couverture]

De l'enfant placé à l'enfant confié., par Philippe Fabry [1ère de couverture]

De l'enfant placé à l'enfant confié., par Philippe Fabry [4e de couverture]

De l'enfant placé à l'enfant confié., par Philippe Fabry [4e de couverture]


Philippe Fabry » Livres » Philippe Fabry : De l'enfant placé à l'enfant confié.